ZT Maju - шаблон joomla Продвижение

Etude preference emploi jeune

note rapide

L

emploi jeune est un défi de politique de développement et sécuritaire pour la plupart des pays notamment africains, et le Cameroun en particulier dont près de ¾ de la population se compte parmi des jeunes. Toutefois, les projets et programmes mis en place pour promouvoir l’emploi jeune affichent jusque-là un bilan mitigé. Cette faible évolution des indicateurs d’emploi met en mal les cibles du Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi de la vision 2035. En scrutant de plus près, on peut y déceler des causes liées à la gouvernance opérationnelle, et à la démarche conceptuelle découlant des priorités du Gouvernement. Les détournements d’objet de projets par les jeunes et leurs orientations montrent pour cela le décalage entre les attentes des pouvoirs publics et les aspirations intrinsèques des jeunes.

La présente étude a voulu pour ce faire, identifier dans les secteurs prioritaires de la stratégie gouvernementale en cours, les activités ou les segments d’activité qui intéressent, selon une approche basée sur la préférence des jeunes d’une part; et y dégager les critères fondant cette préférence, afin de pouvoir implémenter des actions fondées sur une approche de développement des capacités d’autre part.

La particularité curieuse du Cameroun qui est de présenter des taux de scolarisation et des niveaux d’instruction au-dessus de la moyenne africaine, combinée à un taux de chômage (et/ou de sousemploi) des jeunes, illustre à souhait le dilemme,voir le défi qui engage le continent africain en général, celui de la promotion de la jeunesse. Partant d’une démarche méthodologique basée sur l’approche participative et l’inclusion des bénéficiaires nous formulons l’hypothèse selon laquelle l’incorporation des préférences des jeunes dans l’élaboration des politiques d’emploi pourrait renforcer leur cohérence et leur efficacité, et par conséquent, améliorer considérablement leur succès. La vérification de ce postulat a nécessité le recours à la revue de la littérature, aux données secondaires (EESI, 2010, etc.) et la collecte des données qualitatives complémentaires, par des entretiens semi-directifs menés sur l’ensemble du territoire national.

En conclusion, il ressort que : Dans le cadre de la démarche d’amélioration de l’employabilité des jeunes, la mise en oeuvre d’un plan de sauvetage est vitale pour éviter la dérive. Ledit plan devrait porter à court et moyen terme sur la promotion des filières agropastorales et manufacturières, notamment l’industrie agroalimentaire, la maintenance industrielle et TIC. Cela dans une perspective d’intensification de la présence des jeunes dans ces activités où ils y sont déjà à travers le développement des services. L’on devrait songer pour cela à des mesures concourant à y introduire les éléments clés d’attractivité.

 En termes de principales recommandations : Les efforts des pouvoirs publics devraient par ailleurs s’intensifier dans l’accompagnement des jeunes dans la démarche de développement des chaines de valeur agricole et des technologies de service à valeur ajoutée pour garantir l’employabilité de ces derniers. L’étude révèle sur un autre plan que l’élaboration et l’adoption d’une réforme foncière incluant par exemple les baux agricoles et la mise en place d’une agence spécialisée pour l’aménagement des bassins agropastoraux pourraient constituer des leviers importants. La promotion de la vente par e-commerce devrait être facilitée, des success-stories en la matière existent et doivent être encouragées et exaltées. La promotion de la Recherche-Développement et la valorisation des résultats de recherche devraient être d’un apport considérable en matière des Sciences Technologies et d’Innovations (STI) pour les activités en amont et en aval des filières agropastorales identifiées d’une part, et de l’analyse des complémentarités entre les activités à cycle long et à cycle court d’autre part.

Le Directeur Exécutif du CAMERCAP-PARC

 

 Télécharger gratuitement le document, Français

Plan d'actions prioritaires

Adoption d'une approche intégrée du capital humain

Adoption d'une approche intégrée du capital humain

Adoption d'une approche intégrée du capital humain Read more
Rationalisation des institutions du secteur public, du secteur privé

Rationalisation des institutions du secteur public, du secteur privé

Macro Résultat 3.1 : Des politiques mieux coordonnées, plus cohérentes et plus efficientes... Read more
Alignement des choix et de la vision de développement sur l'enracinement culturel et l'environnement local

Alignement des choix et de la vision de développement sur l'enracinement culturel et l'environnement local

Macro Résultat 4 : Les actions et politiques de développement sont incrustés in solidum... Read more
Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com

Vient de paraître

Etude preference emploi jeune

Etude preference emploi jeune

L emploi jeune est un défi de politique de développement et sécuritaire pour la plupart des pays notamment africains, et le Cameroun en particulier dont près de ¾ de la...
Etude sur les Sciences, la Technologie et l'Innovation (STI)

Etude sur les Sciences, la Technologie et l'Innovation (STI)

D ans son ambitieux plan de développement pour l’Afrique appelé Vision 2063, « L’Afrique que nous voulons », l’Union Africaine (UA) a inscrit les Sciences
Les Cahiers du Conseil de Politiques Economiques

Les Cahiers du Conseil de Politiques Economiques

C hers lecteurs, le Ministère de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du Territoire (MINEPAT) a le plaisir de vous présenter le dernier né de sa production...
Joomla Templates and Joomla Extensions by JoomlaVision.Com

Nos atouts

  • g4

    La transformation du projet CAMERCAP en un véritable Centre d'Analyse et de Recherche en Politiques Economiques (CAMERCAP-PARC) dont le but est de contribuer à l'amélioration des performances du pays en matières de gestion des politiques économiques dans le cadre de la mise en oeuvre du Document de Stratégie pour la Croissance et l'Emploie (DSCE) en vue de la Transformation du Cameroun en Pays à revenu Intermédiaire, est un signe visible de la pertinence des activités menées. 

  • g3Une Evolution majeure ou innovation de la stratégie mise en oeuvre dans cette deuxième phase du projet Camercap sera son approche institutionnelle qui va induire des conséquences sur l'organisation du travail et la priorité accordée à la culture des résultats et de leur impact. 

  • g2Cameroon Policy Analysis and Research Center (CAMERCAP-PARC) ou Centre d'Analyse des politiques économiques et sociales du Cameroun est la résultante d'une coopération active entre la fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) et le Gouvernement de la République du Cameroun à travers le Ministère de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du Territoire.

  • g1Le CAMERCAP-PARC dérive d'une mutation conceptuelle de l'ex-Projet de Renforcement de Capacités en Gestion Economique et Financière (CAMERCAP phase 1 et 2) en un Think Tank, parmi le vinghtaine qu'ACBF soutient en Afrique.

Informations utiles

  • Vision

    Vision

    Pépinière d'idées, d'analyses et de propositions concrètes pour l'amélioration de l'action publique, de la cohésion sociale et de la compétitivité économique pour le developpement effectif du Cameroun. 

     Le CAMERCAP-PARC se veut donc être un conseil opérant au côté des acteurs de développement.

  • Mission

    g1

     

     

     

     

    1. Assister le gouvernement en matière de formulation et d'analyse des politiques économiques et Sociales; 

    2. Développer les capacités managériales dans l'administration publique, le secteur privé et la soiété civile pour la mise en oeuvre et le suivi-évaluation des politiques publiques; 

    3. Renforcer les mécanismes de soutien à l'emploi des jeunes, entreprenariat privé et les mécanismes innovants;

    4. Encourager le dialogue entre l'Etat et les acteurs non étatiques.

       

  • Domaines de compétence

    g4

    1.  Analyse et gestion de la politique économique ;

    2.  Gestion et responsabilité financière ;

    3.  Administration et gestion des affaires publiques ;

    4.  Statistiques nationales et systèmes de statistiques ;

    5.  Parlements nationaux et institutions parlementaires ;

    6.  Professionnalisation des voix du secteur privé et de la société civile. 

     

  •  
  • Fonctionnement

     

    Le cadre institutionnel du Centre comprend : Un comité de pilotage et une unité de coordination. Toutes les institutions membres ont déjà désigné leur représentant. Il reste attendu la désignation du Président du Comité.

  • Trois Priorités Stratégiques

    g31. Le renforcement des capacités essentielles en vue de promouvoir la stabilité politique et sociale pour un changement tranformationnel;

    2. Renforcer les capacités en vue de faire participer et réguler le secteur productif;

    3. Renforcer les capacités en vue de suivre l'împact des politiques.

Nos partenaires

partenaire partenaire partenaire partenaire  Partenaire

Informations utiles

Statistiques

  • Visiteurs : 125941
  • Articles : 127
  • Liens internet : 9
Top of Page