Dans son ambitieux plan de développement pour l’Afrique appelé Vision 2063, «  L’Afrique que nous voulons », l’Union Africaine (UA) a inscrit les Sciences Techniques et Innovation (STI) comme un vecteur de croissance pour le développement de ses Etats membres.

tude sur les sciences la technologie et linovation

 

Au Cameroun, la volonté politique marquant l’adhésion à cette vision a été anticipée dès 2004 par le passage du Ministère de la Recherche Scientifique et Technique (MINREST) en  Ministère de la Recherche Scientifique et de l’Innovation. Mais l’impact de cette réforme reste encore peu perceptible dans le vécu quotidien des populations à ce jour. 

C’est dans cette optique, et en droite ligne avec la Stratégie Nationale  de Renforcement des Capacités, comme fondements et socles aux autres cadres de références  pour le développement intégral du Cameroun que le Centre d’Analyse et de Recherches sur les Politiques Economiques et Sociales (CAMERCAP-PARC) met à votre disposition cette étude de cas dans une double finalité. D’abord comme sa contribution au Rapport sur les Capacités Africaines (ACR) 2017/de la Fondation pour le Renforcement des Capacités en Afrique (ACBF) ; et dans un second temps, en tant que Think tank et fidèle à son triptyque « évaluer-proposer-innover », il s’agit ici de jeter les bases devant permettre d’ancrer la diversification des parcours d’acquisitions des compétences avec une priorité accordée aux STI dans l’échiquier national. 

Cette publication se positionne comme un soutien de la thèse selon laquelle, les STI doivent occuper une position de pivot central dans les dynamiques de développement économique et social africaines, comme outils de croissance économique et vecteurs de la transformation sociale dont ont besoin nos pays pour décoller vers l’émergence.

Par ailleurs, s’enrichir de l’expérience de chaque Etat et en tirer des leçons pour les autres est le principal objectif visé par l’ACBF pour l’édition 2016 du Rapport des Capacités Africaines (ACR) autour du thème « Building  capacity on science, technology and innovation for Africa’s transformation ». Cette étude rentre donc dans un projet collectif que portent l’UA et son partenaire ACBF, et vise à résoudre le besoin de coordination stratégique, de partage des connaissances et d'engagement pour faire avancer les Sciences et Technologies pour le développement socio-économique général du continent. 

Sur la base d’une recherche documentaire appuyée d’entretiens avec les acteurs concernés, la présente étude a visé d’une part à : réaliser une cartographie des stratégies STI et un état des lieux, de relever les exploits  et les échecs en la matière ; et d’autre part à identifier les leçons apprises, y compris les meilleures pratiques  et de proposer la voie à suivre. 

Nonobstant la complexité et conscient de l’enjeu énorme de la problématique abordée, l’idée maitresse du CAMERCAP-PARC est de parvenir à bouger les lignes, bousculer nos préjugés et rompre avec les interdits pour accorder une meilleure place à l’innovation. Ce en posant la Recherche Scientifique et Technologique comme outil d’application des travaux de recherche fondamentale au service de l’Innovation. Il s’agit dès lors pour nos pays de concevoir dans leurs politiques une sectorielle STI suivant une approche holistique intégrant tous les ordres d’enseignement afin de valoriser les résultats de recherche. C’est notre motivation : Evaluer, Proposer, Innover./

Barnabé OKOUDA,

Directeur Exécutif

Télécharger l'étude complète

TROIS PRIORITES STRATEGIQUES

  • Promouvoir la stabilité politique +

    Promouvoir la stabilité politique Le renforcement des capacités essentielles en vue de promouvoir la stabilité politique et sociale pour un changement transformationnel.
  • Réguler le secteur productif +

    Réguler le secteur productif Renforcer les capacités en vue de faire participer et réguler le secteur productif.
  • Suivre l'împact des politiques +

    Suivre l'împact des politiques Renforcer les capacités en vue de suivre l’impact des politiques.
  • 1

PLAN D'ACTIONS PRIORITAIRES

  • Adoption +

    Adoption Adoption d'une approche intégrée du capital humain
  • Optimisation +

    Optimisation Optimisation des capacités de programmation et de mise en oeuvre des politiques, projets et programmes de développement au Cameroun
  • Rationalisation +

    Rationalisation Rationalisation des institutions du secteur public, du secteur privé
  • Alignement +

    Alignement Alignement des choix et de la vision de développement sur l'enracinement culturel et l'environnement local
  • 1